Tu aurais dû t'en aller

Tu aurais dû t'en aller

Daniel Kehlmann

Actes Sud

  • par (Libraire)
    3 avril 2021

    Court, intense et... inquiétant !

    Ces vacances auraient dû être l'occasion pour le narrateur, scénariste, sa femme, actrice, et leur fille de 4 ans de se ressourcer et de se retrouver... "auraient dû" car très vite ces vacances tournent au cauchemar : les disputes de couple continuent, le scénariste ne parvient pas vraiment à avancer sur le projet en cours et, surtout, la maison louée semble particulièrement étrange, voire inquiétante. Et si le gérant de l'épicerie du coin avait eu raison de lui dire de fuir au plus vite...?
    Plus les journées passent et plus les phénomènes inquiétants se multiplient... Mais comment sortir de ce piège ?
    Un roman très court et d'une grande intensité, pour vous faire frissonner jusque dans votre lit...!


  • par (Libraire)
    19 mars 2021

    Une nouvelle fantastique

    Une nouvelle fantastique et horrifique qui se lit d'une traite. Elle nous entraîne au sein d'une maison dont les murs, les portes, les pièces et les objets semblent se déplacer. Le narrateur rapporte ces phénomènes étranges dans son carnet qui est l'objet du livre que vous avez entre les mains. Tout comme la maison, les mots se transforment... Savoureux !


  • par (Libraire)
    8 mars 2021

    Petit texte pour grand frisson.

    Un scénariste en panne d'inspiration s'en va passer avec sa femme et sa fillette quelques jours à la montagne pour se détendre et se remettre au travail. A peine installé dans leur chalet, le couple va vite se disputer et le séjour se transforme rapidement en un cauchemar, quand, pendant ses séances d'écriture, notre auteur est distrait par des apparitions et commence à glisser dans une psychose hallucinatoire.
    Un petit livre brut, sans fioritures, qui impressionne par sa qualité et son efficacité, j'ai adoré et j'en frissonne encore!!


  • par (Libraire)
    19 février 2021

    "Tu aurais dû t'en aller" est un conte oscillant entre fantastique et horreur.
    L'auteur transforme une maison moderne en un piège où les images, les mots, la géométrie deviennent trompeuses.
    Un "Horla" au temps moderne !