• par (Libraire)
    15 février 2015

    UNE FEMME LIBRE ET REBELLE

    Clara Dupont-Monod dans son roman nous raconte la légende d’une femme de caractère : Aliénor d’Aquitaine. « le roi disait que j’étais diable » était la formule utilisée par l’Evêque de Tournai pour la qualifier, elle qui se voulait libre et rebelle.
    Ce roman « Le roi disait que j’étais diable » permet à tous de revisiter cette période mouvementée de l’histoire de France tout en appréciant l’imagination de Clara Dupont-Monod qui a merveilleusement comblé les vides de nos archives.

    L’auteur nous plonge dans le XIIe siècle au côté de Louis VII, jeune-homme qui menait une vie monacale c’est dire s’il n’était pas destiné à être roi. Pourtant il monte sur le trône de France à 16 ans à peine, après la mort de son père et le décès accidentel de son frère Philippe. Une épouse lui a été choisie, il faut assurer la descendance du royaume. Ce sera Aliénor d’Aquitaine, jeune-femme de 13 ans. Fille du Sud, attachée à sa terre et à ses troubadours, - elle est la petite-fille du troubadour Guillaume IX d’Aquitaine qui célébrait l’amour courtois et accueillait les poètes à la cour de Poitiers – Aliénor défie tous ceux qui s’élèvent face à elle, elle est une véritable forteresse. Mais Louis est immédiatement sous l’emprise de sa belle promise.
    En donnant tour à tour, la parole au roi Louis VII et à son épouse Aliénor, Clara Dupont-Monod invente les premières années de ce couple improbable à la Cour de France, en s’appuyant sur la véritable chronologie historique des événements. Elle nous dessine les pages de cet amour impossible entre deux êtres que tout sépare. Aliénor est une héroïne fougueuse et indomptable qui aime la guerre, alors que le roi Louis est faible, éperdument amoureux et ne souhaite rien d’autre que la négociation. Elle l’incitera à prendre les armes et l’ entraînera jusqu’aux croisades. Un jour les pas d’Aliénor croiseront ceux d’Henri de Plantagenet et de Reine de France, Aliénor deviendra Reine d’Angleterre mais ce sera un autre livre.
    Belle découverte !


  • Une excellente découverte, un livre passionnant

    Ce roman nous conte les premières années d’Aliénor d’Aquitaine en tant que reine de France. Cela s’étend donc de son mariage royal jusqu’à la séparation, quinze ans plus tard. Le récit est surtout centré sur la relation d’Aliénor et de son mari le roi, Louis VII. Relation houleuse et agitée qui a façonné – d’une certaine manière – l’Histoire de France et au travers de laquelle se dessine le portrait de cette femme forte, ambitieuse et belliqueuse.

    Aliénor et Louis VII prennent la plume tour à tour. On change de narrateur, de style également et cette alternance permet de mieux comprendre les deux protagonistes, de mieux cerner leur personnalité. Louis VII est un homme très pieux, calme, indécis. Il se destinait plutôt à une carrière religieuse. Cependant, les circonstances le poussent sur le trône. Un mariage est arrangé avec l’un des plus beaux partis du moment : Aliénor héritière des terres d’Aquitaine. Il tombe tout de suite amoureux de cette femme. Il l’admire et est prêt à tout pour lui plaire. Même à devenir un autre homme, au risque de se perdre. Aliénor quant à elle est une toute jeune fille au caractère déjà bien prononcé. Elle est impulsive, audacieuse et préfère le combat à la diplomatie : tout le contraire du roi.

    Ce roman est passionnant et m’a captivée du début à la fin. C’est intéressant de voir les liens qui se créent – malgré tout – entre ces deux personnes alors qu’elles sont totalement différentes. C’est même triste car c’est le récit d’un amour impossible, d’un homme rejeté sauf lorsqu’il fait des choses qui ne lui correspondent pas. Il est prêt à tout par amour, dans l’espoir d’avoir quelques miettes de reconnaissance… et elle ne le regarde même pas – ou alors très rarement.

    Ce que j’ai également beaucoup apprécié, c’est l’écriture de l’auteur. Sa plume est travaillée. Les mots sont recherchés, percutants, choisis, imagés. Ce qui fait qu’à la fin de ma lecture, je me suis retrouvée avec une tonne de citations relevées et notées dans mes petits carnets. Autre tour de force, déjà mentionné, l’auteur change de style en fonction du narrateur. Ce n’est pas le même ton, le même rythme… et cela permet de mieux cerner le personnage, de le comprendre et de voir en transparence une partie de sa personnalité.

    En conclusion, une excellente découverte. Ce livre m’a fait plonger dans l’histoire aux côtés de personnages célèbres et attachants. Même si l’auteur – qui le reconnait – s’est permis quelques libertés, cela m’a donné l’occasion d’explorer une période et de me familiariser avec des personnes que je connaissais assez peu.


  • par (Libraire)
    14 décembre 2014

    Un roman historique inattendu et surtout un savoureux portrait de femme, atemporel et universel.

    Clara Dupont Monod s'approprie le personnage d’Aliénor d’Aquitaine, épouse en première noce de Louis VII. Elle dresse le portrait d’une femme ambitieuse, battante, parfois blessée dans sa fierté. Deux voix dominent le récit : celle de Louis, arraché à sa ferveur religieuse, amoureux transi et la voix d’Aliénor indifférente aux demandes du régent.


  • par (Libraire)
    15 novembre 2014

    L'histoire sous un autre angle

    Sous la ré-écriture de Clara Dupont-Monod remontons jusqu'au Moyen-âge, au temps où Louis VII, quittant son monastère, part vers la gironde afin de demander en mariage Aliénor d'Aquitaine. Le coup de foudre est instantané pour le Roi. En est-il de même pour la future Reine ?
    C'est ce que vous découvrirez en lisant ce subtil roman où l'écriture à deux voix nous entraine dans la perception, l'émotion vécue par ces deux monarques !


  • par (Libraire)
    3 novembre 2014

    Vous allez découvrir!

    Clara Dupont - Monod utilise la chronologie de l'Histoire de France et comble les blancs que les historiens ont laissé pour dresser le portrait d’Aliénor d'Aquitaine et de Louis VII. Elle décrit ces deux grands personnages qui ont vécu comme deux lignes parallèles qui ne peuvent jamais se rejoindre. Aliénor, femme de pouvoir et de conquête, obligée d'épouser à 13 ans Louis VII qui fut roi à la place de son frère alors qu'il voulait être moine.
    Un roman palpitant, plein de batailles, de troubadours et de sensibilité écrit d'une manière contemporaine qui se prête très bien aux personnages.


  • 24 septembre 2014

    La reine rebelle

    Elle a une quinzaine d’années, lui est son aîné de deux ans. Elle a passé une jeunesse turbulente dans une cour raffinée, fréquentée assidûment par les troubadours. Il a quitté le cloître et renoncé à la prêtrise par obligation dynastique. Elle règne sur l’Aquitaine, lui sur le royaume de France. Aliénor d’Aquitaine épouse Louis VII le 25 juillet 1137.

    Le jour où il rencontre sa future épouse, Louis est foudroyé. Impérieuse, audacieuse, le regard acier, sa promise semble indomptable. Elle est rebelle, il est discipliné. Elle le pense placide, il se dit calme. Elle lui reproche son manque d’appétence pour gérer le royaume, il lui fait grief de son goût du pouvoir.

    L’union entre deux tempéraments si contraires ne peut être heureuse. De malentendus en dissensions,

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    9 septembre 2014

    Son bon plaisir

    Comme toujours, quand Clara Dupont-Monod sort un roman, je le lis avec curiosité. J’aime beaucoup sa manière d’écrire et c’est toujours avec le plus grand plaisir que je découvre les personnages qu’elle a choisis de dépeindre. Cette fois si, c’est sur Aliénor d’Aquitaine et son époux, le Roi Louis VII, qu’elle s’est penchée. Aliénor est une femme de caractère, qui sait ce qu’elle veut, elle aime le pouvoir, la guerre et souhaite que le Roi se comporte comme tel. Louis VII, quant à lui, préfère Dieu, la prière et se laisse bien souvent dicter sa conduite par son conseiller, un prêtre. Il aime profondément sa femme, l’admire, elle l’amuse parfois, mais elle finit par le pousser à faire des choses qui vont à l’encontre de ses propres convictions. Tout chez ces deux-là s’oppose et c’est de façon certaine le pays qui en fait les frais.


  • par (Libraire)
    8 septembre 2014

    Ce roman raconte les débuts du mariage entre Aliénor d'Aquitaine et le jeune Louis VII. Alternant les voix du mari et de la femme, on suit l'histoire d'amour à sens unique d'un homme prudent et sage pour une femme belliqueuse et obstinée. En essayant par tous les moyens de se faire aimer d'elle il en viendra à trahir ses valeurs les plus chères et à se perdre. Plus qu'un simple roman historique, ces morceaux de vies témoignent de l'impossible alliance entre amour, pouvoir et raison d'Etat.


  • par (Libraire)
    5 septembre 2014

    Instropection et face à face

    Instrospection et face à face "intérieur" d'Aliénor d'Aquitaine pendant son mariage avec le roi de France LouisVII.
    Roman en alternance souple et vive des déceptions et incompréhensions de 2 cultures synchroniques et pourtant très ou trop contrastées.
    Amour et désillusions d'un monde au croisement de l'Histoire.
    Joli moment à travers le Temps.


  • par (Libraire)
    23 août 2014

    Flamboyante, incandescente

    Roman de deux passions inassouvies, assemblées malgré elles dans une alliance royale. Quinze années d'attente pour la belle et foudroyante Aliénor d'Aquitaine, envahie sans jamais être dévastée d'un amour inépuisable pour les conquêtes, d'une soif de puissance inapaisée, d'un désir fou de régner, toujours seule, inatteignable et souveraine.
    Quinze années de folie amoureuse pour le roi Louis VII pour sa trop somptueuse Aliénor, emplies de tristesse, de culpabilité et de désarroi, à se perdre et à se chercher dans une passion impossible et irréversible.


    C'est une relation de cœurs et d'âmes déjà tendue entre une épouse rebelle, libre et avant-gardiste et son époux reclus, humble et hostile à la violence, perclus d'un amour inouï et non partagé.
    Magnifique narration qui dit l'attente sauvage, les pulsions enfouies, une folie admise qui se tait, tapie dans l'ombre. Forcément, vous ne pourrez qu'être fasciné et subjugué par tant d'ardeurs, de rêves insensés et de poésie, par ce beau portrait romanesque d'une reine flamboyante et incandescente.


  • par (Libraire)
    12 juillet 2014

    Elle est flamboyante, orgueilleuse et désireuse de tous les raffinements , il est timide, pénétré d'humilité et de piété. Elle veut des conquêtes et des batailles , il souhaite la paix et l'unité. Elle rêve pour le royaume de France de Babylone, il aspire à la Jérusalem céleste.
    En un mot Aliénor d'Aquitaine et Louis VII n'ont jamais pu devenir ce que leur union promettait de réunification et de prospérité.
    Le récit donne voix à chacun tour à tour : à l'amour impuissant d'un roi répond la déception grandissante d'une reine. Le drame amoureux et politique se fait de plus en plus profond au fil du temps. Clara Dupont-Monot n'a pas fait un roman historique et on serait fort déçu si on en cherchait les ingrédients. Non, il s'agit de s'immiscer dans les secrets d'une mésentente, de comprendre la mécanique d'une désunion amoureuse, d'autant plus remarquable qu'elle a des conséquences historiques majeures pour la France médiévale.
    Ce portrait d'un mariage avorté pourrait être celui d'un couple contemporain et les prises de parole de la femme puis de l'homme en restitue toute la force de vérité.


  • par (Libraire)
    9 juillet 2014

    Avant de devenir reine d’Angleterre Aliénor d’Aquitaine fut reine de France pendant 15 ans. Clara Dupont-Monod s’empare de ce personnage et imagine quelle jeune femme elle a pu être. Dès son plus jeune âge Aliénor était destinée aux plus hautes fonctions. Elle a reçu l’éducation adéquate dans une Aquitaine qui donnait une large place aux femmes et à la poésie des troubadours. Le futur Louis VII lui n’était pas destiné à devenir roi mais homme d’Eglise. Son éducation a laissé se développer une forte sensibilité. Le mariage royal éloigne Aliénor de ses terres chéries et si la découverte de Paris la fascine cela ne suffit pas à combler son ennui, sa frustration de ne pas gouverner, de ne pas décider. S’engage alors un jeu de pouvoir, plus Aliénor manipule Louis VII, fou amoureux, plus elle le méprise. Jusqu’au moment où le roi comprend « que son amour pour Aliénor l’avait détourné de ses convictions. »
    En leur donnant la parole a tour de rôle, Clara Dupont-Monod nous donne à découvrir deux figures du Moyen-âge : le guerrier et le religieux. Ici le guerrier c’est Aliénor qui ne conçoit pas la vie sans combat et le religieux c’est Louis VII pour qui l’amour prime sur toute autre chose.
    Valérie