Le Roi disait que j'étais diable

Le Roi disait que j'étais diable

Clara Dupont-Monod

Le Livre de Poche

  • 30 avril 2020

    Femme, Moyen Âge

    Ce roman est l’histoire d’Aliénor contée par elle-même avant et pendant son mariage avec Louis VII.

    J’ai découvert une femme aux yeux gris comme le fer des armures, au tempérament d’homme qui se nourrit de sa colère, aime le combat et sentir son pouvoir sur ses vassaux.

    Une femme qui aime pourtant s’entourer de ménestrels qui récitent des poèmes.

    J’ai découvert un Louis VII monté sur le trône parce que son frère ainé est décédé, alors que lui même se destinait à la religion.

    Il voue un amour immodéré à Aliénor, et celle-ci ne lui rend pas pour cause d’incompatibilité de caractère.

    J’ai préféré Louis VII, plus posé, tourné vers l’avenir et le compromis, à Aliénor, femme de batailles aux poings serrés.

    J’ai aimé retrouvé dans le récit la couleur orange présente lors de la venue de Louis chez Aliénor à cause du nuage des chevaux.

    Une citation :

    Mais toi… tu dois te battre pour avoir ta place. Tes ancêtres t’alourdissent. (p.33)

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la menthe dont l’odeur rappelle à Louis Aliénor, odeur qu’Aliénor déteste.

    https://alexmotamots.fr/le-roi-disait-que-jetais-diable-clara-dupont-monod/


  • par (Libraire)
    22 septembre 2018

    Aliénor d'Aquitaine, reine de France.

    Comme toujours, quand Clara Dupont-Monod sort un roman, je le lis avec curiosité. J’aime beaucoup sa manière d’écrire et c’est toujours avec le plus grand plaisir que je découvre les personnages qu’elle a choisi de dépeindre. Cette foi-ci, c’est sur Aliénor d’Aquitaine et son époux, le Roi Louis VII, qu’elle s’est penchée. Aliénor est une femme de caractère, qui sait ce qu’elle veut, elle aime le pouvoir, la guerre et souhaite que le Roi se comporte comme tel. Louis VII, quant à lui, préfère Dieu, la prière et se laisse bien souvent dicter sa conduite par son conseiller, un prêtre. Il aime profondément sa femme, l’admire, l’amuse parfois, mais elle finit par le pousser à faire des choses qui vont à l’encontre de ses propres convictions. Tout chez ces deux-là s’oppose et c’est de façon certaine le pays qui en fait les frais.


  • 14 octobre 2015

    La reine rebelle

    Elle a une quinzaine d’années, lui est son aîné de deux ans. Elle a passé une jeunesse turbulente dans une cour raffinée, fréquentée assidûment par les troubadours. Il a quitté le cloître et renoncé à la prêtrise par obligation dynastique. Elle règne sur l’Aquitaine, lui sur le royaume de France. Aliénor d’Aquitaine épouse Louis VII le 25 juillet 1137.

    Le jour où il rencontre sa future épouse, Louis est foudroyé. Impérieuse, audacieuse, le regard acier, sa promise semble indomptable. Elle est rebelle, il est discipliné. Elle le pense placide, il se dit calme. Elle lui reproche son manque d’appétence pour gérer le royaume, il lui fait grief de son goût du pouvoir.

    L’union entre deux tempéraments si contraires ne peut être heureuse. De malentendus en dissensions,

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u