D'eau et de feu, roman
EAN13
9782702134290
ISBN
978-2-7021-3429-0
Éditeur
Calmann-Lévy
Date de publication
Collection
Calmann-Lévy crime
Nombre de pages
600
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
503 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Une tempête fait rage au large de l?Écosse ? une tempête d?hiver comme on en a rarement vu. Combinée à une marée de forte amplitude, elle s?engouffre dans la mer du Nord en détruisant tout sur son passage, coulant les bateaux, ravageant les côtes, emportant les digues. À Londres, les habitants font leurs emplettes de Noël, rassurés par la présence de la Barrière, cette ligne d?écluses aménagées dans le lit de la Tamise en aval de la capitale, qui les protège depuis vingt ans des crues provoquées par les marées d?une mer toute proche.
Mais cette fois c?est différent. Sous des rafales à 140 km/h, un supertanker négocie mal sa mise à quai dans le complexe pétrochimique de Coryton, à l?embouchure de la Tamise. Incapable de remonter au vent, il percute le terminal gazier de ses 500 000 tonnes. Bientôt, poussée par des vents de force 10 et une marée montante de coefficient 110, une montagne d?eau et de pétrole en flammes s?engouffre dans l?estuaire et remonte la Tamise. La Barrière tiendra-t-elle ?
Tandis que les autorités militaires et civiles déclenchent les plans d?alerte maximum, les Londoniens s?avisent, un peu tard, que tout le vieux Londres est situé en dessous du niveau de la mer. Deux mille ans d?histoire risquent d?être anéantis en quelques heures. Cinq cent mille personnes, piégées par des embouteillages monstres et des transports en commun saturés, sont en danger de mort. La panique est indescriptible?

Fruit de vingt-cinq ans de recherches minutieuses, D?eau et de feu est un thriller glaçant car redoutablement plausible. Dans une langue économe de ses effets, Richard Doyle s?appuie sur quelques personnages héroïques que le devoir ou le hasard a placés au coeur du désastre. Il crée un suspense qui vous fera tourner les pages avec d?autant plus d?émotion que le réchauffement climatique a cessé partout dans le monde d?être une abstraction.

Traduit de l'anglais par William Olivier Desmond
S'identifier pour envoyer des commentaires.