1, Journal d'un mythomane, Volume 1
EAN13
9782221126080
ISBN
978-2-221-12608-0
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Roman (1)
Séries
Journal d'un mythomane (1)
Nombre de pages
312
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
395 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

1 - Journal d'un mythomane

Volume 1

De

Préface de

Robert Laffont

Roman

Indisponible

Ce livre est en stock chez 2 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre livre dans la même série

Les interventions de Nicolas Bedos dans l'émission de FOG sont devenues cultes. Caustiques, polémiques, virtuoses, les chroniques de ce mythomane autoproclamé sont réunies ici avec celles qu'il a écrites pour la radio et une série de nouvelles parues dans la presse.
" Cette année, j'ai fait le tour du monde avec Martine Aubry, j'ai bu des mojitos avec John Galliano, j'ai " tué le père " avec Marine Le Pen, drogué Dominique de Villepin et tatoué les épaules d'Angelina Jolie, j'ai séquestré Laurent Fabius et ruiné Liliane Bettencourt, j'ai voilé ma petite soeur devant Tariq Ramadan avant de me faire violer par une femme de chambre, j'ai dragué Rama Yade chez Castel et Jean Dujardin au ski, j'ai fait un enfant à la première dame de France, j'ai tué Édouard Baer et Johnny Hallyday, j'ai partouzé avec des nains et Alexandre Jardin, j'ai sniffé sept grammes de coke avec Jean-Luc Delarue, j'en ai même offert un au président de la République, j'ai travesti Jean d'Ormesson avant de faire exploser l'Académie française, j'ai présenté Anne Frank à deux cosmonautes, dansé sur la lune avec Michael Jackson, pris un bain chez Hortefeux et une douche chez Hollande, j'ai détesté plein de gens, j'en ai aimé tant d'autres, bref, j'ai passé une année de merde mais vous n'imaginez pas ce que je pense de la vôtre... "
" Prodigieusement libre. ' Les Inrocks
" Doté du merveilleux humour de Philip Roth, Nicolas Bedos est, de surcroît, l'enfant de Hunter S. Thompson, pape déjanté du nouveau journalisme. ' Le Point
" Électrique et brillant. ' Transfuge
" J'aime Nicolas Bedos parce qu'il est triste, drôle, méchant, ultrasensible, et qu'il a du style. ' Frédéric Beigbeder, Le Figaro Magazine
S'identifier pour envoyer des commentaires.