Constance B.

par (Libraire)
17 juin 2014

Un riche industriel allemand est assassiné dans sa chambre d'hôtel par un homme qui refuse d'expliquer son geste. Son avocat commis d'office décide de poursuivre sa défense malgré ses liens avec l'affaire. Et c'est une plongée fascinante dans le système judiciaire allemand, avec ses failles et ses fantômes sinistres.
L'auteur maîtrise parfaitement les méandres de ma Justice et déroule le fil du procès, qu'il sait rendre palpitant. Les protagonistes sont subtilement brossés, sans psychologie appuyée. Il en reste une lecture compacte, diablement efficace et intelligente.

Tulle, Oradour-sur-Glane, Normandie, 8 juin-20 juin 1944

Tallandier

par (Libraire)
10 juin 2014

A l'occasion des 70 ans du débarquement et de la sanglante épopée de la 2ème division SS Das Reich, Tallandier réédite en poche l'excellent ouvrage de Max Hastings, paru en France en 1983 chez Pygmalion.
On relira notamment avec profit la première partie qui dresse un état des lieux de la complexité de la Résistance dans les premiers jours de juin 1944, ses rivalités et ses désaccords (entre FTP et Armée Secrète) et ses liens avec les différents QG londoniens.
L'auteur fait la part de la légende et, grâce aux nombreux témoignages recueillis, reconstitue au plus près l'itinéraire de la division, tout en se posant la question : l'action de la Résistance locale a-t-elle été déterminante dans l'arrivée tardive de la divison sur le front de Normandie ? Max Hastings s'attache à comprendre les raisons pour lesquelles cette unité s'est détournée de son objectif pour mener une action répressive disproportionnée, accumulant ainsi un retard favorable à la réussite alliée lors de la bataille de France.
Seul bémol à cette lecture passionnante : les cartes ont beaucoup souffert de la diminution de format, et sont presque illisibles. Il est cependant très facile d'en trouver, et ce travail historique rigoureux est irremplaçable.

par (Libraire)
5 juin 2014

Pascal Bruckner brosse un portrait de son père dont il tente de cerner les réelles motivations et convictions. Il analyse comment il a construit sa vie et sa personnalité en opposition à cet homme brutal, mari odieux, raciste, antisémite et avant tout versatile. Pas de table rase pour Pascal Bruckner qui, bien qu'il se soit éloigné de son père et trouvé des modèles de substitution, n'a jamais renié sa filiation.
C'est un portrait sans haine ni complaisance, qui constate plutôt qu'il ne juge, et qui est finalement une ode à la résilience.

par (Libraire)
5 juin 2014

Qu'on soit familier ou non de Camilla Läckberg, la Suédoise la plus connue de sa génération, on plonge avec plaisir dans ce polar de facture classique, entremêlant passé et présent avec un grand savoir-faire.
Après avoir perdu leur fils, Ebba et son mari décident de venir s'installer à Fjällbacka, dans la maison familiale. Mais il semble que l'ancien pensionnat recèle bien des souvenirs sanglants. Voici l'occasion pour la bondissante Erica de se mêler une fois de plus des secrets de ses voisins.
Une lecture très agréable et une intrigue très bien menée, assaisonnée de ce qu'il faut de suspense et de révélations fracassantes, et où celui ou celle qui mène l'enquête doit se préoccuper avant tout de trouver un baby-sitter !

par (Libraire)
5 juin 2014

Dans ce sympathique recueil de nouvelles en forme de flâneries, Echenoz démontre, une fois encore, qu'on peut écrire sur l'infinitésimal, sur le rien, car cela constitue précisément le fonds de notre rêverie.
On s'attardera notamment sur la dernière nouvelle, dans laquelle le narrateur décide d'aller manger un sandwich au Bourget pour la seule incongruité poétique que cette décision provoque en lui. Dans une atmosphère modianesque, l'inquiétude en moins, il déambule et considère dans le détail ce qui n'est plus aujourd'hui qu'une cité-dortoir.
Une écriture poétique et amusée, une lecture réjouissante.