• 18 septembre 2020

    Enquête, humour

    J’ai aimé le personnage d’Aurel, complètement décalé dans cette guinée étouffante avec ses manières de juif polonais.

    Un roman plein d’humour et qui met en lumière l’organisation du trafic de drogues par cabotage sur les côtes africaines.

    L’image que je retiendrai :

    Celle d’Aurel habillé d’un pantalon en velours côtelé et d’un pull à col roulé, avec une cravate nouée.

    https://alexmotamots.fr/le-suspendu-de-conakry-jean-christophe-rufin/


  • par (Libraire)
    12 mai 2018

    Un enquêteur atypique

    Une première enquête d'Aurel Timescu, personnage atypique et réservé officiant au consulat de France de Guinée, malmené par la chaleur et l'ennui. La mort d'un expatrié, découvert pendu au mât de son voilier réveille le talent insoupçonné de fin limier de l'anti-héros. La narration est rythmée, émaillée de nombreux échanges dialogués entre les personnages.


  • par (Libraire)
    8 mai 2018

    Un drôle de consul

    Consul de France à Conakry, Aurel Timescu ne provoque qu’hilarité ou mépris sur son passage. Il ne se déplace pas en voiture officielle mais dans une vieille guimbarde. Relégué dans un obscur bureau, il supporte son sort, habitué à la soumission par ses années passées sous la dictature de Ceausescu. Mais ce personnage déconsidéré socialement est d’une imagination débordante et son passé peu conforme à la carrière d’un diplomate.
    Un meurtre va lui donner l’occasion d’exercer son talent caché de fin limier où sa pratique du piano se révèlera d’une utilité surprenante…


  • par (Libraire)
    11 avril 2018

    Jean-Christophe Rufin bouscule les codes du polar avec son roman "le suspendu de Conakry". Un consul de France fantasque, accro au vin blanc et à la garde-robe loufoque, mène l'enquête en Guinée-Conakry où un ressortissant français a été assassiné.
    Un roman policier atypique, sympathique et au charme désuet.