Les impatientes

Les impatientes

Djaïli Amadou Amal

Emmanuelle Collas

  • 5 janvier 2021

    Une révélation

    Munyal, Munyal, (patience, patience), ce terme n’est pas le refrain d’une chanson douce chantée aux petites filles pour les bercer. Il s’agit d’un mantra qui accompagne la vie de toutes les femmes de la communauté peule, musulmane et polygame du Cameroun. Compagnon censé permettre de supporter leur vie dans des concessions. Lieux qui ressemblent plus à la définition occidentale (« abandon d’un droit, d’une prétention, fait de concéder quelque chose à quelqu’un ») complèterait celle de l’Afrique (« terrain d’habitation regroupant autour d’une cour un ensemble d’habitations occupées par une famille »). Car en naissant dans ces concessions, ces femmes de la communauté peule ne s’appartiennent plus. Elles naissent pour être mariées à un homme choisi par leur père pour des raisons politiques et économiques et en deviennent l’esclave.
    ~
    Djaïli Amadou Amal nous raconte l’histoire de Safira, Hindou,et Ramla, trois femmes où le munyal aura un goût différent mais sera une vertu plus qu’amère.
    Ce terme de munyal est plutôt synonyme de Courage...
    La sobriété de l’écriture permet une distance émotionnelle salvatrice tant on espère que ces histoires restent de la fiction...


  • par (Libraire)
    2 janvier 2021

    Des femmes

    Trois femmes, Hindou, Ramla sa sœur, et Safira.
    Hindou a été mariée sans son consentement à son cousin Moubarak. Celui-ci la viole, la bat au gré de ses colères, de ses frustrations, de ses échecs, sans que quiconque n'intervienne, l'exhortant à la patience.
    Ramla devient, contre son gré, elle qui a eu son baccalauréat scientifique et rêvait de continuer ses études supérieures, la coépouse de Safira qui refuse ce partage de son époux.
    Et toujours , la patience invoquée par l'entourage.
    Trois femmes, qui de leurs personnalités, de la tradition, des conditions de vie imposées aux femmes, deviennent de se résoudre, de manigancer ou de s'échapper.
    C'est une fiction inspirée de faits réels, est-ce précisé dès le début. On a beau savoir la polygamie, de lire ces trois destins, on saisit tout ce qu'on n'osait pas imaginer possible dans le quotidien vécu : les conditions de vie imposées du mariage forcé, le viol conjugal, la restriction voire la perte des libertés, la soumission totale, la dépendance matérielle, la solitude profonde.


  • par (Libraire)
    20 décembre 2020

    Le bonheur est un luxe que ces femmes ne peuvent pas se permettre.
    Et ne leur parlez pas de patience, de munyal.
    Un roman fort et intense, à leur image!


  • par (Libraire)
    15 décembre 2020

    Hommage aux femmes impatientes

    Cette fiction, inspirée de faits réels, ose dénoncer des traditions barbares au sein d’une concession au nord du Cameroun, dans une famille de Peuls sédentarisés, à travers la situation de trois jeunes filles : Ramla que l’on force au mariage, Hindou qui subit le viol conjugal et Safira mise à l’épreuve du consensus et de la polygamie. Dans cette société musulmane, la place de chacune est définie au sein d’une famille nombreuse et d’un foyer polygamique en apparence harmonieux et joyeux. Entre les femmes de la concession, les non-dits, l’hypocrisie et la méfiance règnent, dans un climat propice aux jalousies et aux méchancetés. La patience est une prescription divine, mais elle va être mise à rude épreuve par ces jeunes filles qui assument leur impatience à vivre selon leurs désirs et leurs volontés dans une société où elles aimeraient choisir leur place. Ce roman a le mérite de contribuer à faire bouger les lignes des mentalités et des traditions qui ne sont pas en adéquation avec le monde actuel et rend hommage à la force des femmes impatientes.


  • par (Libraire)
    12 décembre 2020

    Un livre de combat

    Le Goncourt des lycéens récompense souvent des romans forts, sans concessions. C'est vraiment le cas avec ce roman de Djaïli Amadou Amal. Cette écrivaine camerounaise, peule et musulmane s'inspire de son histoire.
    Celle des femmes victimes des mariages dits "arrangés" et de la polygamie. Une violence inouïe est faite à ces trois femmes du roman : Ramla, Hindou, Safira.
    Bouleversant.
    Les Impatientes est un livre de révolte et de combat.

    Vanessa


  • par (Libraire)
    10 décembre 2020

    Les Impatientes

    "Munyal, Munyal", patience, patience...comme une litanie égrenée tout au long du roman, qui revient comme le ressac des vagues.. comme un souffle, comme une évidence froide. Ces femmes doivent se soumettre, accepter, courber l'échine face à leurs obligations, leurs devoirs, leurs destins...
    Patience, leur disent leurs mères, leurs sœurs, leurs tantes, comme une évidence...patience, les coups, les brimades, les choix arbitraires vont cesser...
    De cette patience, appelée comme une arme, les femmes anesthésiées deviennent "impatientes" et décident de prendre leur destin en main.
    Ce roman bouscule par sa brutalité, révolte par notre impuissance, nous met face à une condition féminine du XXI siècle loin de toute émancipation tant recherchée.
    ~~ Catherine ~~


  • par (Libraire)
    4 décembre 2020

    Conseillé par Léa et Manon

    Lire Djaïli Amadou Amal, c'est plonger dans les destins croisés de trois femmes, de trois portraits bouleversants. Elles s'appellent Ramla, Hindou et Safira. Ce sont elles, ces femmes du Sahel, qui vont devoir conjuguer la patience à tous les temps en passant par toutes les épreuves. Ce sont elles qui subissent, prises au piège de traditions ancestrales et patriarcales.
    L'autrice a connu cet esclavage moderne. Et c'est d'autant plus touchant et éprouvant de lire ces vies de femmes magnifiques dont on piétine les rêves, la joie et l'insouciance.


  • par (Libraire)
    17 novembre 2020

    Trois femmes, trois destins liés aux violences conjugales, à la polygamie. Une fiction inspirée de la réalité où le mot " Patience" fait le quotidien de ces camerounaises.
    ‌‌Colère, souffrance, soumission égrainent les pages de ce roman de révolte que l'on ne lâche pas une fois commencé.

    En lice sur la dernière section du Goncourt 2020


  • par (Libraire)
    11 novembre 2020

    Patience ! Munyal !

    "Munyal", patience en langue Peul revient comme une litanie dans ce texte incisif et essentiel sur ce que l'on appelle le tradition mais qui n'est autre que les souffrances infligées aux femmes, leur soumission exigée.

    Ce texte, grâce à une écriture simple et au plus près de la vie décrit le destin de trois femmes camerounaises, de leurs mariages forcés et de l'injonction qui leur est faite par les hommes à se soumettre.
    La polygamie entraine la détestation des épouses entre elles pour plaire à l'homme, leur chef .
    La sororité ne peut exister dans ce monde là.
    Un roman terrible et salutaire.


  • par (Libraire)
    27 octobre 2020

    Aussi bouleversant que nécessaire

    « Munyal ! Patience ! » Voilà ce qu’entendent les femmes du Sahel tout au long de leur vie. Djaïli Amadou Amal nous raconte le destin de trois d’entre elles. Un premier roman aussi bouleversant que nécessaire. À faire passer…


  • par (Libraire)
    17 octobre 2020

    Mariage précoce forcé, viol conjugal, consensus et polygamie. Avec Les Impatientes, Amal Djaïli Amadou brise les tabous en dénonçant la condition de la femme dans le Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes.


  • 30 septembre 2020

    Un livre court et révoltant ! Une lecture essentielle. - Brigitte -